10 février 2013

Double peine

Rien ne me raisonne, le temps n'y fait rien et quand la vie me rappelle à la souffrance, c'est vers toi que je reviens sans cesse...aucun de mes souvenirs n'adoucit ma peine, même les plus drôles, les plus tendres, les plus beaux, les plus durs, rien. J'ai tenté en vain de guérir de toi, rien à faire, j'ai toujours seize ans et je t'ai tué. On a eu beau me dire que ce n'était pas moi, mais le destin, ta santé,la vie qui donne puis prend, j'ai toujours seize ans et je t'ai tué. Et plus la maladie me ronge et me tord, plus tu es... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 10:34 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

17 septembre 2011

Je fais mes gammes...

Je fais mes gammes, pour tenir la clé, ne pas perdre la portée, je fais mes gammes pour oublier. Oublier ce froid qui rentre en moi, même quand le soleil donne, mais aujourd'hui, il ne donne pas. Le brouillard se colle à mon âme, plaqué contre la fenêtre, et je rêve d'un bon feu de cheminée. je m'y blottirai, lovée dans le gros fauteuil en cuir, et j'écouterai de vieux disques, ceux qui ont traversé le temps avec moi, un, deux, trois, voilà la mesure qui bat. j'ai beau fermer les yeux, mes petits yeux de chat, je l'entend qui me dit... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 17:08 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
04 octobre 2008

As-tu gagné la terre, Noé?

Un chien est un chien, un chagrin, un chagrin Qu'il s'agisse d'un chien, où bien de l'un des miens... D'ailleurs, il était mien comme j'étais à lui Il était plus qu'un chien, il était mon ami... Son arche à lui, c'étaient les brebis, et son bateau, la bergerie. C'était un compagnon de travail, un grand partageur de passion. Un regard, un geste et tout était dit, il avait compris où et quand stopper le troupeau emporté par la faim ou la peur, comment ramener l'agneau perdu à sa mère affolée, il savait les délices de la... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 17:40 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
02 avril 2008

RAGE

Quatorze années que je vis perchée sur ce rocher, à me battre contre le relief, la sécheresse, les cerfs qui mangent l'herbe des brebis, les loups qui attaquent le troupeau, malgré une surveillance sans relâche... Cette année, pour la première fois depuis quatorze ans, je ne me suis pas levée la nuit pour surveiller l'agnelage, je n'ai pas entendu, jusque dans mon sommeil, le bêlement ininterrompu des agneaux et de leurs mères qui se perdent et se retrouvent sans cesse, à l'odeur, à l'instinct. La bergerie est vide,comme mon... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 11:26 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
25 janvier 2008

Mel Ancolie

Je n'ai rien vu venir... Comme tout le monde, je lui ai dit de se secouer, de se reprendre, les mots qu'on m'avait déjà dits tant de fois, ces mots qui font si mal quand justement on est incapables de réagir au mal-être profond qui vous envahit et vous met à terre, sans une once de volonté. je n'imaginais pas que ça puisse lui arriver, à lui, mon pois sauteur si ouvert, si vivant, si séduisant...j'ai cru à de la paresse, puis à de la fronde, et il s'est fermé, totalement...les portes qui claquent, les larmes qui coulent sans... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 09:15 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
06 novembre 2007

Etat de crise

La douleur est un enfermement, c'est la définition absolue de la solitude. Personne ne soupçonne ni ne comprend ce que l'on peut ressentir, les mots ne sont pas assez forts. Mon corps est un carcan qui m'emprisonne à chaque crise, et mon lit devient une cage au somptueux baldaquin que je ne peux quitter qu'en petits morceaux, le visage exsangue, d'horribles cernes mauves et gonflées sous les yeux. Je ne me reconnais pas, ce n'est pas moi, cette souffrance, ce n'est pas juste; je m'en veux de ne pas être plus forte qu'elle,... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 08:03 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
06 février 2007

particule élémentaire...

Je m'était juré de ne pas lâcher l'écriture plus de deux jours, malgré le travail et la fatigue... mais c'était compter sans la "molécule en rupture" qui fait de moi un tas de cendres vidé de toute substance...pas de mots assez forts pour me libérer du carcan qui enferme mon corps, je me sent seule,, si seule, personne à qui faire partager ma torture. Je voudrais avoir le droit de me plaindre, être à mon tour portée, moi qui porte tant. D'ailleurs, c'est en fait la cause de tous mes maux : je porte trop; Pas de charges... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 17:17 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
24 janvier 2007

INSOMNIE

Je ne sais plus très bien si c'est la souffrance ou la peur de la souffrance qui a ouvert mes yeux, tordu mon corps, miné mes rêves...me voilà enfermée dans la nuit, si seule auprés de ton souffle lourd et régulier, de ton sommeil délicieux que je voudrais goûter... Mon corps se déforme et s'alourdit, se tourne et se retourne frénétiquement, sans répit, contre mon gré; puis se sont mes pensées qui s'appesantissent, deviennent de plomb, triturent sans relâche mon esprit torturé. les mots se bousculent, veulent sortir d'un bloc, mais... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 09:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]