19 février 2012

Camille et IBSEN....

J'écoute, parfois, sur FRANCE INTER, "l'atelier" de Vincent Josse. Ce samedi 19 février, l'invitée était Camille. J'aime cette délicieuse jeune femme qui revisite le scat et la mélopée réunis et nous offre sa belle âme, pure comme sa voix enfantine. Et j'aime le théâtre qui vous met l'eau à la bouche...ça tombe bien! Ce n'est pas seulement la chanteuse, que le délicat Vincent invitait, mais aussi et surtout la comédienne naissante. Elle nous parle donc de ce personnage, mis en scène et en eau par Claude Baqué (c'était une... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 14:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

12 février 2012

EACH DAY IS VALENTIN'S DAY (pour un iL et des Ailes)

Savourer tes baisers A ton cou les répandre Ignorer le passé Ne plus jamais t'attendre T'enlacer à mon tour Vasciller de bonheur A ton corps toujours Livrer mon âme soeur. Eperdument offerte Nouer mon corps au tien Tenter la découverte Initier mes deux mains Ne jamais se quitter! Salutaire tourment Absolue souffrance Indicible doute Nuits blanches Tyrannique addiction Vulnérable désir Absolue volupté Langoureuses caresses Etreintes à emporter Noces de feu Tapage nocturne Issue de velours Nuit et jour ... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 11:02 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
19 janvier 2012

Il traîne...

Il traîne Les poings dans ses poches crevées Il croit se prendre pour Verlaine Ses yeux balayent le pavé Il traîne Sans trop vouloir s'attarder Sur tous ces corps de sirènes Que le printemps semble créer Il traîne Shootant dans un tas de gravier Comme pour conjurer la haine Car son soleil l'a quitté Il traîne Son grand corps semble plier Lui qui se croyait un chêne tremble comme un brin d'osier Il traîne De trop beaux souvenirs Auxquels ils"enchaîne Tant qu'il voudrait mourir Il traîne Dans les quartiers la nuit ... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 17:59 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
20 décembre 2011

Théâtre? vous avez dit théâtre?

Je me suis sentie vivante, forte de ma fragilité, soudée au corps des mots qui m'envahissaient par vagues fidèles, sans jamais me lacher. J'ai tout aimé, tout. Affronter des moments de médiocrité, palper la tension échangée entre nos regards, les cris, les rires, oui beaucoup de rires, les colères, contre soi, d'abord, contre l'autre, parfois. Les impros qui partent en vrille ou montent en émotion jusqu'au bord des yeux. Les textes découverts et mis à nu par nos âmes guidées. C'est toi qui nous a donné et nous t'avons, à notre tour... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 16:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
12 octobre 2011

"Mâdame promène son chien..."

Elle s'est entichée de moi, je n'ai pourtant rien fait pour...je viens de la ville, c'est sans doute important pour cette grande bourgeoise de Province. Et puis, surtout, je suis un peu moins bête que la bonne, qui a à peu près mon âge. Une grosse fille, courte sur pattes et stupide, d'une inculture et d'une bêtise que je n'osais soupçonner. Moi, j'ai amené quelques uns de mes livres indispensables: quelques poètes, Breton, Appolinaire, Beaudelaire, Vian et aussi Garcia Marquez pour lequel j'ai une véritable fascination, et puis... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 19:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
03 octobre 2011

Docteur V

Il me pose, sans conviction, quelques questions d'usage, prends des notes en silence, puis lève le nez pour me regarder enfin, l'oeil chafouin et la  bouche calée sur un éternel rictus, qu'il croit peut-être  pouvoir passer pour un sourire. Il m'ausculte de façon mécanique, comme une vieille bagnole dont tous les rouages fatiguent. Je viens de lui expliquer que , malgré le traitement, je recommence à souffrir, que les douleurs nocturnes se sont remises en place. Nuque très raide, c'est normal, je ne prends pas un... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 02:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

24 septembre 2011

Mâdame

Elle me fit appeler dans ses appartements, ma chambre se situait juste à côté, sous sa vigilance. Je fus un moment hésitante, elle ne m'avais jamais laissé pénétrer dans son espace privé, mais ses appels plus stridents me confirmèrent qu'ils m'ettaient bien adressés. J' approchais, hésitante, intimidée et intriguée à la fois. La maison , sombre et solennelle, ne m'avait jamais rien inspiré d'un foyer, un endroit chaleureux et convivial. Le lieu était à son image, glacial, un peu effrayant, monumental, ostentatoire, sans âme. ... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 16:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
17 septembre 2011

Je fais mes gammes...

Je fais mes gammes, pour tenir la clé, ne pas perdre la portée, je fais mes gammes pour oublier. Oublier ce froid qui rentre en moi, même quand le soleil donne, mais aujourd'hui, il ne donne pas. Le brouillard se colle à mon âme, plaqué contre la fenêtre, et je rêve d'un bon feu de cheminée. je m'y blottirai, lovée dans le gros fauteuil en cuir, et j'écouterai de vieux disques, ceux qui ont traversé le temps avec moi, un, deux, trois, voilà la mesure qui bat. j'ai beau fermer les yeux, mes petits yeux de chat, je l'entend qui me dit... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 17:08 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
24 juillet 2011

A crever...

Triste à crever, elle erre et déambule, de pièce en pièce, s'abrutit dans des tâches absurdes, pour ne surtout pas penser...pourtant, elle n'a envie de rien, voudrait pouvoir s'échouer, absente, déconnectée, dans le fond du canapé et laisser échapper sans retenue les larmes qu'elle ne peut plus cacher. Le fil de sa vie, tissé et retissé, s'effiloche, et il faut sans arrêt reprendre le métier...et la voilà laide, et la voilà soudain vieille, elle dont le coeur avait cessé de battre vraiment à seize ans, ou peut-être était-ce bien... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 14:48 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
09 juillet 2011

La Maison d'où l'on part, la Maison d'où l'on vient...

Je viens de nul part D'ailleurs je ne vaux rien J'ai erré au hasard Et j'ai fais mon chemin J'ai vécu dans le noir J'ai dormi comme un chien Ma chambre c'est le soir Et je m'y niche bien J'ai perdu mes racines Aux quatre coins de France J'ai pleuré la colline Et maudit la Provence Puis une fois de plus J'ai posé mes bagages Pour un terre drues Un Divin paysage Ce fut une bataille Faite la rage au coeur Je m'y fis des entailles Mais j'en sortis vainqueur Je ne veux plus me battre Je suis si fatiguée Mais... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 03:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]