30 avril 2011

JEAN (suite)

Nous grimpions la colline encore fraîche, et je leur lâchais la bride une fois que j'avais obtenu d'elles qu'elles montent à droite de la source. Je m'arrètais un instant pour m'abreuver et remplir ma gourde. les brebis s'étalaient maintenant dans ce coin de Lubéron que seules nous arpentions, mangeant paisiblement dans la douceur du petit matin. Jean n'avait pris qu'une matinée pour me montrer les frontières naturelles de notre territoire, qui couvrait plusieurs centaines d'hectares, et je passais mes journées à angoisser en me... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 16:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 avril 2011

SANDRO, un homme libre

Partager un instant un pan de vie à travers le regard et les mots, eh oui, c'est le jour du "rendez-vues" avec Tat, notre petit moment de connivence, celui où des mondes et des vies se rapprochent jusqu'à l'intime...Tat, la lumière sur mon tableau noir! photo: Tatiana texte: Mel   Le maquillage ne masque plus les fissures du temps. Qu'importe, le geste est sûr, le trait impeccable, et tant que la vie l'y invitera, il restera le symbole de l'enfance, le visage de l'éternelle jeunesse. C'est le regard des autres qui le... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 00:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
30 mars 2011

châpitre 1: Jean

Je m'appelle Alice. J'ai vécu tant de vies que j'ai souvent la sensation d'avoir cent ans. Cent ans de solitude, parfois, mais pas seulement; ce serait réducteur et bien injuste pour ceux qui m'aiment ou m'ont aimé un jour. Il serait trop simpliste de commencer par un début plutôt qu'un autre et de mettre un point final sur le présent des premiers mots. Car il y a eu, jusqu'à ce jour, de multiples débuts et de multiples fins. Je suis partie, au sortir obligé de l'enfance, loin d'une vie qui n'était plus, cherchant à fuir la chape... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 21:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 mars 2011

A nos Amours

Te parler du temps qui file Te parler des ans qui passent Que l'on joue à face ou pile Si bien qu'à force on se lasse Ou te dire que je t'aime Aussi  fort qu'au premier jour Que mon regard est le même Le regard de l'Amour Te parler de nos embrouilles De tout ce qui nous agace Ces petits riens qui nous brouillent Et ceux qui font qu'on s'enlace Sous mes deux mains jamais lasses C'est toujours une Antylope* Que je caresse et j'embrasse De ma bouche que tu dope Tu me grise et tu m'invente Éternelle... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 23:51 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
19 février 2011

Une journée particulière

La maison délabrée est déjà écrasée par le soleil de mai; de l'extérieur, elle a encore son charme, mais il y a "quelque chose " entre elle et moi; je la sens habitée depuis bien longtemps par des histoires qui parfois me font frissonner quand je prends le grand escalier de pierre, ou que j'entends comme un souffle dans le vieille baignoire à pieds de lion...en y repensant aujourd'hui, j'imagine qu'elle aurait fait un excellent cadre pour un film d'horreur, et si je ne suis pas superstitieuse, c'est la seule période de ma... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 19:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
17 février 2011

RUPTURE

Quand je serai devant la fosse Tu auras gagné la bataille Brisé tous mes rêves de gosses Sans jamais réparer la faille Quand je serai devant le trou Dans lequel je faillis tomber Tu auras poussé jusqu'au bout Ton désir de m'y entraîner En attendant ce jour maudit J'ai décidé de t'oublier De te chasser loin de ma vie Sans plus t'y laisser inviter T'as flingué mon dernier Noël Tu as fini de me briser Je ne résiste plus à l'appel De ma si chère liberté Toi ça fait déjà si... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 18:12 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

27 janvier 2011

Le chant d'Artémise

Avoir une face de Lune Et des piles solaires Courir à fond sur la dune En maillot et en polaire Écrire des vers de terre Des proses sans en avoir l'air Écrire des vers de choix De ceux qu'on lève et qu'on boit Poser sa bouche étonnée Juste au bord de ma tanière Puis une fois abreuvé S'emplir de mon doux-amer Se laisser porter enfin Par une folie légère Pas de quoi être Rodin Mais se sentir Beaudelaire Viens, je t'emmène en voyage Dans les verts pâturages Où je me... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 19:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
19 janvier 2011

ENVERS ET CONTREBASSE

Souvenez vous (ce n'est pas si vieux!): en 2010 l'idée d'une association entre une capteuse de lumières (Tatiana) et une rêveuse de mots (moi, je crois!), il s'agissait de croiser mots et regards sur la toile, chacune sur son blog, une fois par mois, ses photos, mes textes, pas de consignes, juste être sur la même longueur d'ondes, ce que nous sommes parvenues à faire, puisque l'expérience semblait plaire (à voir sur la rubrique en fin de texte). Nous n'avons pas vraiment tenu le rythme, nos vies sont bien remplies, peut-être est-ce... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 00:02 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
27 décembre 2010

Une ville de trop (voyage en terre grise)

Dans la ville éponyme Moi la déesse anonyme Je poussais un cri ultime Dans mon coeur de béton Cette glaciale rivale Embourbée dans la grisaille Ne cherchait plus le Saint Graal Que dans des bâtisses marron Je décidais qu'un oracle Viendrait briser le spectacle De ces gens que la vie bâcle D'une funeste Oraison Je quittais ce triste monde Pour une terre féconde Aux formes si douces et rondes Que je murmurais son nom Ô ma douce Médiévale Ô mon joyau, mon opale ... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 17:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 décembre 2010

Premier Amour

Il faisait chaud. Elle avait peur. Elle savait bien pourquoi il l'avait entraîné dans la chambre, elle n'avait pas eu la force de refuser ses ardentes avances. Et maintenant, elle regrettait. Se sentait prise au piège de ce trop beau garçon, dont le sourire la faisait fondre, dont les baisers lui donnaient le vertige, dont le corps fin, souple, animal, se collait, brûlant contre son corps à elle, son corps d'encore enfant. Il devint pressant. Le désir donnait à son regard des lueurs guerrières. Sans qu'elle ait rien pu faire, il... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 06:21 - - Commentaires [5] - Permalien [#]