01 mars 2010

L'Intemporel

D'abord un petit préambule, pour vous dire une envie née d'une rencontre par blogs interposés... Une envie de mêler deux mondes, deux modes d'expression, celui de tat, qui anime un univers où la poésie urbaine domine, grâce à son oeil acéré de photographe tour à tour malicieuse, citoyenne, créative, inventive, passionnée, généreuse, à mes mots qui ne demandent qu'à se poser sur un cliché qu'elle offre à mon imagination, en décalé, ou en adéquation. Pari lancé: lundi 1er mars à 00H01, une première photo d'elle pour moi, un... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 00:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

28 février 2010

Avis de tempête

Nous avons subit depuis le mois de janvier, la manifestation des palettes les plus élargies de l'hiver, dans la démesure de ce paysage qui se prête à l'excès, autant que ses habitants sont réservés. Nous n'existons que rarement sur les cartes météo, sauf pour laisser croire que nous habitons le pays le plus froid de France, même quand nous vivons un été quasi caniculaire, comme ce fut le cas cette année. les chutes de neige étant un phénomène parfaitement normal et surtout géré au quotidien dans nos montagnes douces, il n'est jamais... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 16:53 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
22 janvier 2010

Belles Bêtes Underground

Allez les voir sur: www.myspace.com/bellesbetesunderground     Ne me dites pas que vous n'avez jamais entendu parler de ce groupe mythique qui sévit à Nice et va bientôt partir en tournée en France, que dis-je, en Europe (hein?)! C'est du rock, du vrai, du tatoué de partout, du racinaire, dirais-je. C'est plein de la fraîcheur d'une bande de potes qui ont commencé, il y a environ cinq ans, à bricoler du son pour le plaisir, avec plus d'envie que d'expérience, sans se prendre la tête.       ... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 16:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
15 janvier 2010

Besoin d'ère

Quelle funeste fatigue A l'étirée du temps Me transperce et navigue Sur mon âme-océan Les années écoulées Jusqu'à la délivrance Sur mon coeur voilé Ont jeté le silence Après m'être battue Comme lionne blessée la victoire obtenue m'a rompue et brisée Car je n'ai rien pansé J'ai tracé vers demain Sans jamais regarder Mon visage d'airain C'est la nouvelle année j'ai croisé le miroir Je veux bien 'arrêter Et essayer d'y croire Je veux bien m'adoucir ... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 16:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
07 janvier 2010

mes voeux sincères

A toutes les ombres qui passent encore par cet espace qui se desertifie et blanchit un peu plus chaque jour, comme le paysage suspendu à ma fenêtre, à tous ceux qui se sont posés un instant sur mes mots, par erreur, par hasard, par accident, par amour parfois, mais sans jamais rien y déposer alors que je les savais forcément présents, l'espace d'un instant, le temps d'un espace vide sur la toile esseulée, à celles qui ont toujours été là, la tendre Any, la flamboyante Luciole, la fidèle et lumineuse Tatiana, à ceux qui m'ont un moment... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 11:40 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
06 décembre 2009

allegresse (suite)

   Il ne sait plus très bien comment ils en sont arrivés à se réfugier dans ce petit bistrot, elle l'aura sans doute entraîné dans son sillage en inclinant légèrement la tête, ils ont descendu la rue du Baillage en allongeant le pas sur les pavés esseulés et le froid les aura poussé dans cet endroit incongru. Deux chocolats fument dans des tasses douteuses, mais la beauté du visage qui l'observe le détache du cadre bien mal accordé. la patronne mâchonne sans l'allumer un de ces petits cigares puants qu'on extirpe d'une boîte... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 16:12 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

23 octobre 2009

Allégresse

Il arpente avec allégresse les pavés polis de ce village sans âge, enfin libéré du joug des flots estivants. Les venelles laissent courir les feuilles d'automne, qui s'amassent en tourbillons, comme une offrande, devant l'église redevenue froide et silencieuse. Le vent frais lui coupe le souffle et ses yeux se plissent pour ne rien perdre de ce moment de quiétude quasi médiévale; la pierre pourrait laisser échapper un chevalier prisonnier d'une poterne oubliée. Sur la place Tissandier d'Escous, une ombre approche, descendant de... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 18:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 octobre 2009

Seraphin: encore et toujours

Je publiais, il y a déjà quelques temps de ça, un portrait sensible de mon si cher ami Séraphin. Si il est  une personne que je n'aurais jamais  rapproché de l'image de mon père perdu, c'est bien cet homme au coeur d'enfant que le mal, croyais-je n'atteindrais jamais; Notre dernière visite, au printemps, je savais mais refusais d'y croire, il était le même, peut-être un peu plus exalté, si pressé d'amour que j'ai mal perçu cette urgence qu'il avait à vouloir me départir de ma pudeur, de cet empressement à vouloir de... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 00:34 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
01 octobre 2009

seule

Petite, elle allait à l'école comme on va à la guerre, la peur au ventre, la rage au coeur, les poings serrés. Plus tard, même combat, la violence de l'adolescence en plus. Elle cognait la grisaille des murs à grands coups de tête, pour y trouver les barreaux cachés, elle n'était pas duppe, elle ne valait rien. Il lui semblait qu'il suffisait d'y croire très fort pour ne pas exister, mais sa différence la rendait trop visible et le vent ne balayait pas ses regards affolés. Elle avait renoncé à se fondre dans la masse, et... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 23:42 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
02 août 2009

Je hais les Grandes Surfaces

Il ne sait plus bien où aller, où est-il d'ailleurs, ce grand échalas aux cheveux couleur paille, le torse voûté sur son caddy, un tee-shirt trop large baillant sur sa silhouette efflanquée, le jean usé tombant en accordéon sur des baskets avachies, le regard bleu perdu sur une vague liste ("ne pas oublier le chat..."). Il est arrêté au milieu de la foule du samedi, des familles furibondes s'écharpent le repas du soir en bousculant rageusement tout ce qui se met en travers. Un gamin obèse se pend, désespéré, à la cuisse de... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 14:55 - - Commentaires [5] - Permalien [#]