01 avril 2014

Battre campagne

Qui plus  que moi pouvait trouver une signification profondément  terrienne à ce terme un peu vieillot qui est pourtant si imagé? Oui, j'ai battu la campagne, ma campagne, pendant un peu plus d'une semaine, à la rencontre de gens que je n'avais en partie jamais vus, trop isolés, trop asservis à cette même terre que nous partageons pourtant en commun. J'ai foulé des sols gras, pénétré dans de somptueuses demeures comme dans des maisons moyenâgeuses, toujours (ou presque!) bien accueillie, moi et mes compagnons de campagne,... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 15:20 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

24 mars 2013

Une belle confusion

C'est à la fois une tranche de vie et l'histoire d'un de mes poèmes... Je suis allée le week end dernier au café-philo de mon village, accompagnée de mon beau Max, tout fier et intimidé d'être là. Il faut dire que chez les L. l'atmosphère est particulière: une vieille maison bourgeoise transformée en salon de thè (j'adore le thé!), café-philo, stages de clown et autres conférences louffoques tenues par de supers comédiens du théâtre de rue d'Aurillac, bref, tout ce que j'aime et plus...dans une pièce unique, un beau foutoir... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 17:10 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
05 décembre 2012

CHRONIQUE D'UNE VIOLENCE CONSENTIE

Ils étaient les amis rêvés, plus âgés, plus friqués, sympas et bons vivants...mes parents et eux étaient inséparables et je les aimait comme si ils étaient de la famille, tant et si bien que je leur donnait du "tonton et tata"... Ils avaient deux grands fils, plus âgés que moi, et un petit dernier dont j'étais la nounou attitrée quand ils sortaient, et il sortaient souvent. Bref, j'étais souvent chez eux, presque leur fille, puisqu'il avaient perdu une enfant très jeune et qu'il parait que je lui ressemblait. J'étais une enfant... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 09:31 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
10 avril 2012

IL TEMPETE...

le ciel gris-bleu se met aujourd'hui en colère et prend des teintes électriques que rien n'altère. Le vent projète sur les vitres des larmes de pluie, qui s'écrasent, pathétiques, comme suppliant : ouvre-moi! elles glissent mollement leur naufrage, rejointes par une autre rafale... Le paysage se fond et plie, tétanisé, soumis, sonné, les arbres, hébètes, semblent me regarder, me prendre à témoin. Ma bâtisse cantalienne s'offre à tous les vents, provocante belle de pierres séculaires, leur lançant le défi de jamais la coucher, elle en... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 16:05 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
20 décembre 2011

Théâtre? vous avez dit théâtre?

Je me suis sentie vivante, forte de ma fragilité, soudée au corps des mots qui m'envahissaient par vagues fidèles, sans jamais me lacher. J'ai tout aimé, tout. Affronter des moments de médiocrité, palper la tension échangée entre nos regards, les cris, les rires, oui beaucoup de rires, les colères, contre soi, d'abord, contre l'autre, parfois. Les impros qui partent en vrille ou montent en émotion jusqu'au bord des yeux. Les textes découverts et mis à nu par nos âmes guidées. C'est toi qui nous a donné et nous t'avons, à notre tour... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 16:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
12 octobre 2011

"Mâdame promène son chien..."

Elle s'est entichée de moi, je n'ai pourtant rien fait pour...je viens de la ville, c'est sans doute important pour cette grande bourgeoise de Province. Et puis, surtout, je suis un peu moins bête que la bonne, qui a à peu près mon âge. Une grosse fille, courte sur pattes et stupide, d'une inculture et d'une bêtise que je n'osais soupçonner. Moi, j'ai amené quelques uns de mes livres indispensables: quelques poètes, Breton, Appolinaire, Beaudelaire, Vian et aussi Garcia Marquez pour lequel j'ai une véritable fascination, et puis... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 19:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

03 octobre 2011

Docteur V

Il me pose, sans conviction, quelques questions d'usage, prends des notes en silence, puis lève le nez pour me regarder enfin, l'oeil chafouin et la  bouche calée sur un éternel rictus, qu'il croit peut-être  pouvoir passer pour un sourire. Il m'ausculte de façon mécanique, comme une vieille bagnole dont tous les rouages fatiguent. Je viens de lui expliquer que , malgré le traitement, je recommence à souffrir, que les douleurs nocturnes se sont remises en place. Nuque très raide, c'est normal, je ne prends pas un... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 02:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
24 septembre 2011

Mâdame

Elle me fit appeler dans ses appartements, ma chambre se situait juste à côté, sous sa vigilance. Je fus un moment hésitante, elle ne m'avais jamais laissé pénétrer dans son espace privé, mais ses appels plus stridents me confirmèrent qu'ils m'ettaient bien adressés. J' approchais, hésitante, intimidée et intriguée à la fois. La maison , sombre et solennelle, ne m'avait jamais rien inspiré d'un foyer, un endroit chaleureux et convivial. Le lieu était à son image, glacial, un peu effrayant, monumental, ostentatoire, sans âme. ... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 16:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
19 février 2011

Une journée particulière

La maison délabrée est déjà écrasée par le soleil de mai; de l'extérieur, elle a encore son charme, mais il y a "quelque chose " entre elle et moi; je la sens habitée depuis bien longtemps par des histoires qui parfois me font frissonner quand je prends le grand escalier de pierre, ou que j'entends comme un souffle dans le vieille baignoire à pieds de lion...en y repensant aujourd'hui, j'imagine qu'elle aurait fait un excellent cadre pour un film d'horreur, et si je ne suis pas superstitieuse, c'est la seule période de ma... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 19:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
30 novembre 2010

Les mots à la bouche...

Depuis que tu es parti, je n'écris plus. C'est un constat, pas forcément un lien de cause à effet, un état que je cherche à décrypter, sans savoir où tout cela me mène. Parfois je me sens allégée du poids des mots qui courraient jusqu'alors perpétuellement dans ma tête et imploraient d'en sortir, car il arrive aujourd'hui qu'ils me quittent, qu'ils s'effilochent. D'autres  fois, ils viennent me tenter, me harcèlent un peu, m'agacent, inachevés, semant le trouble dans mon esprit avide. J'oscille interminablement entre la... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 19:17 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :