29 novembre 2008

Le miroir

C'est une enfant blonde, au teint pâle et aux yeux de chat. Elle est seule dans l'appartement, à moins que sa mère ne soit encore blottie au fond du lit, coupée depuis longtemps des autres par les maladies imaginaires qui la terrassent depuis toujours. La petite fille est dressée sur une chaise en formica prise dans la cuisine, le regard happé par le miroir-soleil, brillant de laideur, rutilant de mauvais goût. Quelque chose l'hypnotise, bien au-delà de la fascination de sa propre image. Elle cherche, dans ce regard impénétrable,... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 11:44 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

24 octobre 2008

Le Petit Prince ne meurt jamais

Où peut-être était-il de ces Anges déchus dont le désir d'aimer a rogné les ailes, blessures ouvertes à jamais, comme des stigmates magnifiées... Il est si facile de retenir le côté sombre, celui qui le conduisit si souvent en Enfer, mais je ne vois en lui qu'un être incandescent, une aura de douceur et l'infinie tristesse noyée dans ce regard si trouble, emporté par tant de poisons salvateurs. Quelques rôles forts sur la toile, beaucoup de violence, mais aussi  un jeu délicat et sensible, une âme à fleur de peau, un... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 17:43 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
04 octobre 2008

As-tu gagné la terre, Noé?

Un chien est un chien, un chagrin, un chagrin Qu'il s'agisse d'un chien, où bien de l'un des miens... D'ailleurs, il était mien comme j'étais à lui Il était plus qu'un chien, il était mon ami... Son arche à lui, c'étaient les brebis, et son bateau, la bergerie. C'était un compagnon de travail, un grand partageur de passion. Un regard, un geste et tout était dit, il avait compris où et quand stopper le troupeau emporté par la faim ou la peur, comment ramener l'agneau perdu à sa mère affolée, il savait les délices de la... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 17:40 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
24 septembre 2008

Elle revient...

Elle s'est égarée dans les rayons chamarrés de la belle boutique,et c'est Noël partout où ses yeux se posent, elle oubli tout, le décors, dehors, celui qu'elle n'a pas choisi, ces journées mornes qui lui laissent des cernes, tant elle s'étiole à se mettre en scène devant des imbéciles... Elle tournoie dans les tissus chatoyants et se grise de leur beauté tangible, elle danse en rêve, et chaque pièce, unique, s'offre à l'arrondi de ses bras, elle s'enhardit à chanter, doucement, "je suis Princesse de chiffons, tous ici sont... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 16:15 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
30 juillet 2008

D'aimer nager...

Je n'ai jamais aimé nager entre deux eaux...et me voilà emportée par des courants contraires, à me débattre en avalant des gorgées d'amertume à vous retourner le coeur...Mes bras s'agitent, frêles brindilles, et je suis bien trop loin de la côte pour que l'on m'aperçoive. L'amer n'existe pas, rien de ma réalité ne peut se voir du rivage et je bascule d'une vague à l'autre, pantin désarticulé que nul ne semble reconnaître... Je déménage, de gros camions criards emportent ma vie et la trimbalent au gré de mes déboires, ils se garent... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 20:58 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
28 mai 2008

Histoire sans parole

-"Pourquoi tes lèvres tremblent-elles, quand je veux des mots"? -"Pour empêcher mes yeux de s'embuer, mais ça n'y fait rien, ils s'embuent, ton visage se trouble et c 'est ma peine que je vois. Je suis le renard de l'histoire, celui qui veut tant être apprivoisé. Mais un renard n'est pas un chat écorché,et toi, comme Petit Prince, tu n'en fais qu'à ta tête...tu voulais des mots, écoutes mes larmes comme elles te parlent. Chaque goutte verte de mes yeux vient s'écraser sur mon cou et j'imagine cette rigole de larmes... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 15:51 - Commentaires [4] - Permalien [#]

08 mai 2008

Sous le grand magnolia

Elle passe des jours entiers sous le grand magnolia. Elle se grise de ce coin de fraîcheur au milieu de l'été et hume, les yeux fermés, et suspendant le temps, le parfum lourd et entêtant des fleurs. Elle goûte, silencieuse, les plaisirs secrets de la solitude et de l'ennui apparent qui en découle, sans jamais se lasser. Personne, ici, pour se railler de ses regards farouches, de sa peur panique des autres enfants et de leurs jeux bruyants, ne pas avoir à souffrir de sa différence... Elle peut rester immobile pendant des heures... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 05:18 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
04 mai 2008

"L'Amoureuse"

Je sors K.O de cette petite scène niçoise que je connais bien pour y avoir été tout à tour comédienne et spectatrice... Premières armes de Luce au sein de sa nouvelle Compagnie, "TAIM' ", "L'Amoureuse" se joue ici, elle nous fait ce cadeau, notre toute nouvelle parisienne. J'ai goûté avant de le voir quelques extraits de ce beau monologue sur son blog, l'aie vue en transparence. Et quand Marie, celle qu'elle a choisi pour le rôle, apparaît, je devine des gestes, des grâces, une âme que je connais. ... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 15:41 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
02 avril 2008

RAGE

Quatorze années que je vis perchée sur ce rocher, à me battre contre le relief, la sécheresse, les cerfs qui mangent l'herbe des brebis, les loups qui attaquent le troupeau, malgré une surveillance sans relâche... Cette année, pour la première fois depuis quatorze ans, je ne me suis pas levée la nuit pour surveiller l'agnelage, je n'ai pas entendu, jusque dans mon sommeil, le bêlement ininterrompu des agneaux et de leurs mères qui se perdent et se retrouvent sans cesse, à l'odeur, à l'instinct. La bergerie est vide,comme mon... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 11:26 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
12 mars 2008

PAPA

Mes yeux ont trébuché sur ce bout de photo sorti de son contexte: ton mariage. Je ne voulais que toi; ni la femme, ni l'enfant; juste ma peine nue. Je suis frappée par la beauté dure et fantomatique de ce visage, il me fait un peu peur. Ce jeune homme n'est plus du monde des vivants, ses yeux sont déjà morts, ils me glacent le sang. Je sais que c'est le découpage, l'image vieillie, la mauvaise qualité de l'agrandissement, ce corps qui, privé de celle qui l'accompagne, semble en déséquilibre, prêt à tomber dans le néant qui... [Lire la suite]
Posté par caramelblog à 15:11 - - Commentaires [9] - Permalien [#]